Comment choisir sa dashcam ?

Installation camera auto


Vous êtes intéressé(e) pour vous équiper d’une dashcam, mais vous vous perdez dans la jungle des modèles, dont les caractéristiques ne sont pas forcément bien identifiées.

Avec ce mini guide, nous essayons de vous aider à y voir plus clair pour faire votre comparatif et savoir quelle dashcam choisir et acheter.


Une dashcam est composée de divers éléments, tous ont leur importance dans la performance finale… et dans le prix. Les plus importants sont :


1-  la puce électronique (chipset)

C’est le calculateur, le coeur de la dashcam. Elle va assurer le retraitement de l’image, gérer les différences de luminosité, les valeurs d’exposition, les conditions d’ensoleillement, diminuer les déformations liées aux objectifs grand angle, optimiser la vision de nuit, etc.

C’est essentiellement grâce à elle que vous pourrez avoir une vidéo de qualité optimale, avec une luminosité constante, des couleurs naturelles.

Les fabricants de puces que l’on retrouve le plus souvent sont Sunplus, Zoran, Allwinner, NTK ou STK. Ce sont des puces clairement destinées à offrir les prix les moins chers, que l’on retrouve donc dans les modèles bas de gamme aux caractéristiques plutôt médiocres. Seul NTK propose certaines puces aux caractéristiques correctes, à partir de la 96650. Cependant, lorsque la qualité devient le critère essentiel, Ambarella est réellement la marque de référence, et propose avec sa gamme A7LA (30, 50 et 70) des puces aux caractéristiques clairement supérieures à celles de ses concurrents.

Notez que la résolution et les termes pompeux utilisés avec (par exemple Super Full HD) correspondent uniquement à une taille d’image, et ne présagent en rien de la qualité finale de l’image, qui est pourtant le seul critère réellement intéressant. Une seule chose est sure : les puces récentes (bonne ou mauvaises) proposent au moins une résolution max de 1080p, en dessous de cette valeur, vous êtes forcément en présence d’une puce médiocre.


2- l’objectif (lens)

Comme pour un appareil photo ou toute caméra, l’objectif est l’élément clé qui va emmener l’image vers le capteur photo en la dégradant le moins possible, et en laissant passer le plus de lumière possible.

L’objectif détermine 2 aspects :

  • La focale. C’est l’angle de vision de la caméra, qui varie généralement suivant les modèles entre 120 et 175°

  • L’ouverture. C’est la quantité de lumière que l’objectif laissera passer, conditionnant notamment des images de qualité en conditions nocturnes. Sur nos dashcams, l’ouverture est de f2.0

Les objectifs peuvent être fabriqués en 3 matériaux différents, du moins cher au plus cher : en résine, en mix résine-verre, et exclusivement en verre. Évidemment, le plus cher est aussi le meilleur techniquement : il laisse passer plus de lumière, assure des images parfaitement pures, et surtout ne peut pas se déformer avec la température parfois très élevée dans une voiture au soleil en été. C’est pour cela que les objectifs de nos dashcams sont entièrement en verre. Ceux des Kehan sont même fabriqués en Allemagne, et contiennent 6 lentilles + 1 lentille infrarouge, toutes en verre.


3- le capteur électronique (CMOS image sensor)

C’est lui qui va capturer l’image amenée par l’objectif, et va la transmettre à la puce (chipset). S’il n’a qu’un rôle d’intermédiaire, ses caractéristiques en terme de rapidité et de stabilité sont déterminantes pour garantir que l’image arrive dans les meilleures conditions jusqu’à la puce. Il va également déterminer le format d’enregistrement.

<>La plupart des dashcams haut de gamme ont opté pour un capteur Omnivision OV4689 (fabriqué USA) qui s’avère être parmi les meilleurs du marché, avec le Sony IMX322.


4- le boîtier

Cela peut paraître anodin, mais le boîtier a aussi son importance, notamment le matériau dans lequel il est réalisé.

Si la plupart des dashcams sont pour des raisons pratiques et économiques réalisées en plastique, les Kehan sont quasiment les seules à bénéficier d’un boîtier en aluminium.

Le principal avantage de l‘aluminium, outre le rendu qualitatif supérieur, est de mieux dissiper la chaleur. Si au toucher il semble plus chaud que l’équivalent en plastique, c’est en réalité parce qu’il laisse sortir plus de chaleur. L’électronique est ainsi mieux refroidie, gage de meilleure stabilité durant l’enregistrement, et de durée de vie allongée de l’ensemble des composants de la caméra.


5- le GPS

On n'est certes plus dans le coeur de la dashcam, le gps reste une fonction accessoire, mais il a un impact dans le prix final, notamment par son degré d'intégration dans la caméra.

Entre un bon et un mauvais gps, la différence se jouera sur le temps d'acquisition d'une position à partir de la mise en route. Cependant, cela n'impactera heureusement pas l'enregistrement vidéo.

Une différence concrète concerne l'antenne elle même, qui est l'élément le plus volumineux. Sur les dashcams bon marché, l'antenne gps est souvent à part, doit se brancher sur la caméra avec un fil, et il faut se débrouiller pour la caser quelque part. Ce n’est ni pratique ni esthétique.

Sur nos dashcams, l'antenne GPS est directement intégrée dans le support, et la connexion se fait automatiquement lorsqu'on clipse la caméra sur son support. Il n'y a ainsi pas de fil disgracieux ni d'antenne à positionner. Cela représente un surcoût à la conception et à la fabrication, mais l'agrément d'utilisation est réel.


Ne vous arrêtez pas à l’aspect !

En fouinant sur le net, vous trouverez des dashcams apparemment identiques, avec des références différentes :  certaines sociétés copient en effet des modèles existants pour s’épargner des frais de design, et intègrent les composants qu'ils souhaitent. Suivant la qualité de ces composants, le prix et les performances vidéo pourront être très différentes. En général, ce sont plutôt des modèles premier prix aux caractéristiques médiocres, et ces ‘fabricants’ ne sont pas forcément spécialisés dans les caméras embarquées.

Les grands fabricants ont leurs propres modèles qui sont la plupart du temps brevetés. C’est notamment le cas de Kehan, et du fabricant de la D826 dont nous avons développé la version française.

Nous avons choisi de proposer uniquement des caméras de qualité, provenant d'usines reconnues pour leur engagement dans l'innovation et la qualité du process de production.

Nous tenons à apporter à nos clients des produits et un service exemplaires, pour leur entière satisfaction à l'achat et à l'utilisation de leur dashcam.



Découvrez nos autres articles :